Accueil > Quoi de neuf? > Nouvelle

Le Groupe Custeau remet 50,000$ à l'école Larocque pour le parc nature!

11 décembre 2018

C'est devant un parterre d'enseignants, du directeur de l'école Larocque Jean-François Gagné et notre directeur au développement Serge Audet, que la famille Custeau a procédé à ce donc important et qui est dédié au parc-nature en voie de réalisation à l'école Larocque- Lire le commentaire de M. Custeau ci-bas.

LA FAMILLE CUSTEAU REMET 50,000$ DANS LE CADRE DE LA RÉALISATION DU PROJET "DE L'ASPHALTE À LA VIE" DE L'ÉCOLE LAROCQUE

 

C'est lundi le 10 décembre que la Famille Custeau procédait à un don majeur de 50,000$ destiné à ce projet de parc-nature.  Pour le paternel, Denis Custeau, ayant fréquenté avec son frère Guy l'école primaire Larocque durant son enfance, ce don devenait un geste du coeur:

" Il est plus facile de donner lorsque l'on a beaucoup reçu.  La cause de l'école Larocque tient beaucoup à coeur à tous les membres de la famille Custeau.  Mon frère Guy et moi avons grandi sur la rue Short, supportés par notre mère Clara Duval, qui nous a élevés seule suite au décès prématuré de notre père.  Elle nous a accompagnés tout au long de sa vie en nous faisant partager son excellent sens des valeurs.  Le dévouement du corps professoral laïque et religieux de l'école a été inspirant et ce, tout au long de la première à la la neuvième année.  On est parfois marqués par des personnes qui deviennent des modèles de vie.  C'est la cas de ma mère et du professeur Jean-Paul Demers que j'ai eu la plaisir de côtoyer à l'école de mon enfance. L'école Laroque a été pour nous la base essentielle nous menant à vouloir poursuivre des études pour espérer un mieux-vivre et un mieux-être.  Aujourd'hui mes fils Charles, Philippe et moi sommes des plus heureux de redonner à l'école Laroque une contribution qui servira à offrir un meilleur lieu d'apprentissage tant en classe que dans la cour de récréation et qui permettra de créer un milieu encore plus propice à l'émergence du talent des jeunes qui fréquentent cette institution plus que centenaire.

Denis, Philippe et Charles Custeau