Mot du directeur général

<h3>M. Claude St-Cyr</h3>

 

 
L’année scolaire 2009-2010 a été une année de consolidation des orientations de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke. Le Plan stratégique 2009-2014, adopté au Conseil des commissaires au mois de décembre 2009, a été présenté à l’ensemble des employés et des parties prenantes de la CSRS afin que tous puissent se concentrer sur la réussite et la qualification du plus grand nombre d’élèves. Cela, évidemment, en favorisant le développement d’une organisation apprenante, pour que les employés puissent mettre de l’avant les meilleures pratiques pédagogiques et administratives qui soient, et en mettant l’accent sur la communication à nos élèves, à nos employés ainsi qu’aux parents et à nos partenaires pour mieux faire connaître les résultats de nos actions.

 

Un appui à notre plan stratégique 

 

Mentionnons que notre commission scolaire a été l’une des premières à négocier une convention de partenariat avec la Direction régionale du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) dans le but d’appuyer les orientations de notre plan stratégique. Cette convention a ensuite été adoptée au Conseil des commissaires du 15 décembre 2009  afin de confirmer notre engagement envers l'amélioration de nos résultats pour le plus grand bénéfice de nos élèves.

 

Un enjeu de taille : la persévérance scolaire

 

En ce qui concerne les derniers résultats relatifs au taux de décrochage, la CSRS a observé un taux de 27,4 % de sortants sans diplôme ni qualification pour l’année scolaire 2008-2009, ce qui représente 342 élèves ayant quitté l’école sans terminer leurs études. Il y a quelques années, il y avait environ 450 jeunes par année qui abandonnaient leurs études. Ces résultats démontrent que nos actions visent les bonnes cibles. Et même si le MELS a revu ses calculs et que nos prochains résultats seront encore meilleurs, nous devons continuer le travail pour favoriser encore plus la persévérance scolaire.

 

C’est pourquoi nos équipes-écoles ont investi leurs énergies à améliorer l’encadrement des élèves du secondaire au cours de l’année 2009-2010. Ils ont notamment poursuivi les programmes Trait d’Union (lien privilégié entre élèves et enseignants) et Pare-Chocs (pour les jeunes présentant des symptômes dépressifs), déployés par la Chaire de recherche sur la réussite et la persévérance des élèves de la CSRS. Un encadrement spécifique des élèves de 5e secondaire ainsi que des pratiques novatrices ont aussi été mis en place pour assurer la réussite de plusieurs élèves ayant des difficultés d’apprentissage ou d’adaptation.

 

Du côté du primaire, le personnel enseignant a bénéficié des effets positifs du Programme des passeurs pédagogiques visant le partage des meilleures pratiques pédagogiques en lecture, en écriture et en mathématique. L’appui donné aux écoles défavorisées par l'entremise de la stratégie d’intervention Agir autrement (SIAA) a également permis de déployer des actions véritablement adaptées aux besoins des élèves. Toutes ces interventions visent à ce que de plus en plus d’élèves restent à l’école, réussissent leurs études et obtiennent un diplôme ou une qualification afin de faciliter leur entrée dans la vie adulte.

 

Coup d'oeil sur nos réalisations

 

Sur le plan de l’organisation, nous avons proposé au Conseil des commissaires un projet de règlement d’examen des plaintes ainsi qu’un projet de politique visant la prévention des conflits d’intérêts dans l’exercice d’un emploi à la CSRS. Aussi, afin d’adapter nos pratiques aux nouvelles exigences de la Loi sur l’instruction publique, nous avons proposé au Conseil l’adoption de la Politique des communications révisée, en plus d’appuyer les travaux du Comité d’éthique et de gouvernance, dans la révision de sa politique sur la gouvernance, et les travaux du Comité de révision des bassins d’alimentation.

 

À la lumière des conclusions de ce dernier comité, le Conseil des commissaires a demandé au MELS l’agrandissement de six écoles primaires. Il a également procédé à l’achat de l’église Notre-Dame-de-Liesse et à la création de l’école des Deux-Rives dans l’arrondissement de Brompton.

 

Toutes ces réalisations sont évidemment le fruit d’un travail collectif alliant les forces de chaque employé. Je suis d’ailleurs particulièrement fier des défis relevés quotidiennement dans notre milieu par les enseignants, les professionnels, les employés de soutien et les gestionnaires afin de favoriser la persévérance scolaire. En travaillant tous et toutes en synergie, nous devenons complices de la réussite de nos élèves, complices du savoir!

 

 

Le directeur général,

Claude St-Cyr