Mot du président et du directeur général

 

 

<h6>M. Michel Bernard, M. Gilles Normand</h6>

D’année en année, la vision dont s’est dotée la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke se confirme et 2010-2011 ne fait pas exception à la règle. Malgré les nombreux défis auxquels elle doit faire face, la CSRS persiste et signe dans sa volonté d’être une organisation publique dynamique, ancrée dans sa communauté et à l’avant-garde dans ses stratégies afin de favoriser la persévérance et la réussite de chaque élève.

 

La demande adressée au ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), pour que les élèves fréquentant l'école du Touret ainsi que les élèves de moins de 20 ans inscrits sur une liste d’attente au Centre de formation professionnelle 24-Juin ne soient pas considérés comme décrocheurs, montre à quel point la CSRS est investie d’une mission de changement pour le bénéfice de ses élèves. Les initiatives comme celle-ci, favorisant la mobilisation de tous les intervenants à l’égard de la persévérance et de la réussite scolaires, sont au cœur des priorités de l’organisation.

 

Ce n’est donc pas un hasard si la CSRS a été l’une des premières commissions scolaires à signer une convention de partenariat avec le MELS et qu’elle a amorcé en cours d’année une démarche d’accompagnement auprès de ses établissements dans le but de conclure avec eux des conventions de gestion et de réussite éducative bien arrimées aux réalités de chacun des milieux. Grâce à cette vision partagée de la réussite des élèves et à la mise en commun des objectifs, la CSRS entend poursuivre la réalisation de plusieurs projets novateurs afin de répondre à la fois aux besoins des élèves, aux exigences ministérielles et aux attentes grandissantes de la population.

 

C’est entre autres pour répondre à ces attentes que la CSRS s’est associée aux trois autres commissions scolaires de la région afin de nommer Me Dominique Paillé à titre de protecteur de l’élève. Une fonction donnant aux élèves et aux parents un outil de plus pour le traitement des plaintes dans un véritable souci d’ouverture et de transparence.

 

Le dossier de la révision des bassins d’alimentation en territoires d’appartenance a également permis à la CSRS de mener à bien un processus démocratique empreint de respect et d’écoute avec les parents et la communauté dans le cadre d’un exercice administratif complexe devant à la fois tenir compte de la baisse des ratios maître-élèves demandée par le MELS, de la capacité d’accueil des écoles et du développement urbain. Encore là, la CSRS a su démontrer son ouverture à la concertation et à la recherche de solutions en partenariat avec le milieu.

 

À ce chapitre, il importe par ailleurs de souligner les nombreux partenariats qui permettent à la CSRS de toujours plus contribuer au développement social, culturel et économique de la région, notamment ceux avec la Ville de Sherbrooke, le CSSS-IUGS, les caisses populaires Desjardins et l’Alliance sherbrookoise pour des jeunes en santé. La mise en commun des forces de chacun apporte un avantage considérable à la CSRS pour déployer des actions véritablement adaptées aux besoins des élèves et pour relever de nombreux défis.

 

Ces défis ne sont malheureusement pas étrangers au contexte économique actuel. Rappelons à cet égard qu’au mois de mai dernier, le MELS a annoncé des compressions budgétaires représentant près de 2 M$ à la CSRS. Malgré cette annonce tardive, une démarche de consultation a été menée auprès des partenaires (cadres, syndicats, parents) afin de proposer une approche budgétaire équilibrée protégeant les services directs aux élèves et assurant la stabilité du personnel dans les établissements. Cette façon de faire a mis en lumière le profond engagement de toutes les personnes impliquées dans la démarche. Un engagement sincère de conjuguer tous les efforts pour continuer à offrir des services de qualité à nos élèves, jeunes et adultes.

 

En terminant ce survol de l’année 2010-2011, on ne peut passer sous silence le départ à la retraite d’un des grands complices de la CSRS depuis les huit dernières années, M. Claude St-Cyr. Son engagement envers la CSRS et la réussite des élèves, à titre de directeur général, profitera encore longtemps à notre organisation!

 

 

Gilles Normand
Président de la CSRS

 

 

Michel Bernard
Directeur général de la CSRS