NOUVEAUX AMBASSADEURS DE LA CSRS

 

 

Le Conseil des commissaires a créé le titre honorifique d’ambassadeur de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, afin de rendre hommage publiquement aux personnes de l’extérieur de la commission scolaire qui font connaître les réalisations des employés et des élèves ou qui s’engagent concrètement auprès des élèves. Ces gens sont d’excellents ambassadeurs de l’éducation publique auprès de la population sherbrookoise et des témoins privilégiés de la qualité de la formation de nos écoles publiques. Voici les quatre ambassadeurs de la CSRS pour l'année 2011-2012: Laurier Fortin, Jean Perrault, Marthe Giguère et Jacques Duquette. 

 

 

Laurier Fortin

 

Almatois d’origine et psychoéducateur de formation, le professeur Laurier Fortin a travaillé quelques années dans un centre jeunesse avant d’intégrer le milieu scolaire en 1979. Il a enseigné au Département de psychoéducation de l’Université de Sherbrooke à compter de 1984. Il a travaillé dans le monde de l’éducation pendant 38 ans, dont plusieurs années de lutte acharnée contre le décrochage scolaire. Ses travaux ont grandement contribué à l’avancement des connaissances dans le domaine, notamment grâce à une étude longitudinale portant sur les difficultés d’adaptation sociale et scolaire des élèves et le décrochage scolaire.

 

Laurier Fortin a été titulaire de la Chaire de recherche de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke sur la réussite et la persévérance des élèves. Cette chaire vise à développer une connaissance fine des élèves à risque et des décrocheurs, de façon à élaborer des politiques scolaires et des programmes de prévention plus efficaces auprès des jeunes, de leur famille et des écoles. La chaire a prêté main-forte à des centaines d’élèves de la CSRS depuis sa création.

 

Pour Laurier Fortin, l’éducation, c’est fondamental. Sa carrière a toujours été orientée vers la réussite des élèves en difficulté. Pendant toute sa carrière, M. Fortin a suivi cette devise : mieux comprendre pour mieux agir. Il croit qu’il faut agir en amont : d’abord dépister les élèves à risque de décrochage dans les classes, puis évaluer la sévérité du risque pour chacun et offrir des programmes permettant de les aider à rester à l’école. Toute sa carrière a été centrée sur les problèmes de comportement et les difficultés d’adaptation scolaire.

 

Laurier Fortin a été nommé au grade de chevalier de l’Ordre des Palmes académiques en 2011. Cette plus haute distinction en éducation lui a été octroyée en reconnaissance de sa contribution au rayonnement de la culture scientifique française. En 2012, il a été nommé membre du Conseil scientifique des États généraux de la sécurité à l’école en France.

 

 

Jean Perrault

 

Conseiller municipal à Sherbrooke de 1982 à 1994 puis maire pour quatre mandats de 1994 à 2009, Jean Perrault fut aussi successivement président de l’Union des municipalités du Québec de 2005 à 2008 de même que de la Fédération canadienne des municipalités en 2008-2009. Sa vision, son leadership et ses réalisations lui ont valu le Prix Jean-Paul L’Allier de l’Ordre des urbanistes du Québec.

 

Les citoyens doivent à M. Perrault plusieurs projets majeurs, entre autres le Centre multisports de Sherbrooke, le stade de l’Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Cité des rivières, une école de ski nautique et la Fête du Lac des Nations.

 

Au fil des ans, M. Perrault ne cesse de cumuler les honneurs :

 

  • Athlète de l’année dès son entrée à l’Université de Sherbrooke;
  • Champion canadien de ski nautique tout en faisant partie de l’équipe canadienne de ski alpin!;
  • Doctorat honorifique de l’Université Bishop’s;
  • Intronisé au Temple de la renommée canadienne de Ski nautique Canada et au Hall de la renommée du sport à l’Université de Sherbrooke;
  • Ambassadeur de l’Université de Sherbrooke;
  • Chevalier de l’Ordre national du Québec;
  • Coprésident des Mondiaux jeunesse d’athlétisme à Sherbrooke.

Jean Perrault a travaillé près de 25 ans en éducation comme professeur et directeur au Collège de Sherbrooke.

 

En 2004, il a présidé les travaux du Rapport Perrault sur l’amélioration des saines habitudes de vie chez les jeunes, à la demande du gouvernement du Québec. Ce rapport a véritablement donné un élan aux actions sherbrookoises.

 

Jean Perrault a été un partenaire majeur de la CSRS, entre autres dans le cadre de Propulsion Jeunesse Desjardins, de la construction des gymnases des écoles des Quatre-Vents et de Notre-Dame-du-Rosaire, ainsi que du Complexe sportif Thibault GM.

 

Depuis 2009, Jean Perrault préside le Comité de vigie du plan ministériel «L’école, j’y tiens!». Ce comité est chargé de suivre l’évolution des taux de réussite, de diplomation et de qualification. Il analyse les moyens d’intervention dans les commissions scolaires ainsi que les diverses données publiées annuellement par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Il peut aussi proposer des ajustements aux voies de réussite. 

 

 

 

Marthe Giguère et Jacques Duquette

 

Voici deux enseignants d’éducation physique extraordinaires, impliqués et passionnés qui ont laissé leur marque auprès de centaines d’élèves. Ils font partie des pionniers des premières cohortes d’enseignants spécialistes en tant qu’éducateurs physiques.

 

Il s’agit de deux visionnaires qui, en 1997, fondent avec trois autres enseignants le programme de Santé globale au primaire qui, en 2012, touche annuellement plus de 2 000 élèves de la CSRS. Un programme qui n’a cessé de se déployer depuis et qui se retrouve aussi dans cinq écoles secondaires de l’Estrie ainsi que dans de nombreuses écoles de la province. Ainsi, les élèves font plus d’heures d’activité physique, pratiquent des activités de plein air et adoptent de saines habitudes de vie. 

 

Aujourd’hui, ces deux éducateurs physiques sont à la retraite. Cependant, ce sont deux personnes toujours aussi dynamiques qui poursuivent leur œuvre. Ensemble dans le travail et un couple dans la vie, ils incarnent un modèle de passion et de persévérance.

 

Marthe Giguère a enseigné à une seule école, et ce, pendant 35 années, soit à l’école primaire Desranleau! Cette enseignante d’éducation physique a marqué son école et pour cette raison, le gymnase porte maintenant son nom.

 

Passionnée et ne comptant jamais ses heures, elle s’est beaucoup impliquée en développant les Arts du cirque. Cette enseignante a toujours accordé beaucoup d’importance aux élèves qui éprouvaient des difficultés pour leur faire vivre des réussites et développer la fierté de l’accomplissement. 

 

Jacques Duquette a été éducateur physique dans de nombreuses écoles, soit 18 écoles primaires de la CSRS! Il est l’instigateur du premier Comité de coordination des éducateurs physiques de la CSRS, un des rares comités en province actif à ce jour, qui se réunit quatre fois par année.

 

L’ascension du Mont Lafayette, l’un de ses projets les plus chers dont il est l’initiateur, est devenu une tradition chaque fois toujours aussi passionnante. Le Mont Lafayette fait encore partie de sa vie et de celle de sa conjointe. En 2012, ils y ont séjourné pendant 13 jours en accompagnant une vingtaine de groupes d’élèves et de parents de plusieurs écoles. Ils ont aussi monté et donné une formation de trois jours en montagne à 15 éducateurs physiques. 

 

Marthe et Jacques sont devenus très actifs pour la Fondation Santé globale en siégeant au conseil d’administration dont les réunions se déroulent dans leur propre maison! Ils se disent très enthousiastes de pouvoir y consacrer plus de temps afin de consolider et d’assurer la pérennité du programme et d’apporter un soutien aux enseignants. L’an passé, ils ont collaboré à l’organisation de la soirée Récits de montagnes en s’associant avec les dirigeants de l’entreprise de plein air Atmosphère dans le but d’amasser des fonds. Motivés par le succès de la première année alors que le projet a permis de récolter 12 000$, c’est avec optimisme qu’ils relancent l’activité le 27 novembre 2012 au Granada. La pérennité est donc assurée tant pour Santé globale tout comme la famille qui compte cinq enfants et six petits-enfants!

 

Ils sont l’incarnation des valeurs du programme de Santé Globale, soit les valeurs d’effort, de travail d’équipe et de dépassement de soi! Complices dans le travail, complices dans la vie, ils portent bien la signature de la CSRS Complices du savoir!