Les Jeux du Canada dans les classes de la CSRS

Les élèves de la CSRS ont eu la chance unique de vivre cette année au rythme des Jeux du Canada grâce à un projet éducatif initié par l’organisation des Jeux du Canada Sherbrooke 2013, une première dans l’histoire des Jeux.

 

Dans le cadre de ce projet, plus de 75 fiches thématiques sur les Jeux ont été mises à la disposition des enseignants du préscolaire, du primaire et du secondaire sur le site www.jeuxducanada2013.ca grâce à la précieuse collaboration de conseillers pédagogiques de la CSRS, de la Commission scolaire des Sommets, de la Commission scolaire des Hauts-Cantons et de l’organisme Québec en Forme.

 

Les enseignants pouvaient choisir, selon leurs intérêts, des activités à intégrer dans de nombreuses matières, dont les sciences, le français, la géographie, l’anglais et les arts. D’autres options ont aussi été proposées comme des conférences avec des athlètes et des stages en milieu de travail.

 

Plusieurs objectifs étaient visés par ce projet : l’acquisition de nouvelles connaissances liées aux Jeux de même que la sensibilisation à l’importance de l’activité physique et aux saines habitudes de vie.

 

La Journée des Jeux du Canada, réalisée en septembre 2012, a donné le coup d’envoi du projet éducatif. Plus de 18 000 élèves de 67 écoles de la région ont pris part à ces olympiades pour avoir un bel avant-goût des Jeux de 2013.

Agrandissement et construction d'écoles

En mai 2013, le président de la CSRS, M. Gilles Normand, a tenu à remercier la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Marie Malavoy, de son appui financier pour l’agrandissement de l’école du Jardin-des-Lacs, ainsi que pour la construction de deux nouvelles écoles dans l’arrondissement de Rock Forest-St-Élie-Deauville.

 

L’agrandissement, d’une superficie de 800 m2, s’amorcera au début du printemps 2014 et permettra d’ajouter huit nouveaux locaux à l’école du Jardin-des-Lacs. Quant aux nouvelles constructions, il s’agira d’une école de 14 classes et une de 21 classes. La construction de ces infrastructures n’aurait pu voir le jour sans l’appui financier du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), pour un montant de près de 20 millions $.

Deux nouvelles vocations voient le jour

La CSRS a annoncé l'ajout de deux nouvelles vocations au secondaire pour les élèves de l’ensemble de son territoire (transport fourni). Ces nouveaux programmes, de qualité exceptionnelle, s’ajoutent aux sept vocations existantes dans ses écoles secondaires. Il s'agit de la Voie Sciences, à l’école secondaire de la Montée, et du Cheerleading, à l’école internationale du Phare.

 

Voie Sciences

La vocation Voie Sciences présente un programme enrichi constitué de plus du double de cours en Sciences et Technologies que les autres programmes (neuf périodes par cycle de neuf jours, soit quatre en sciences et cinq en sciences enrichies). Stimulante et variée, elle prépare les jeunes à étudier et à travailler dans des secteurs de pointe prometteurs.

 

La Voie Sciences offre à ses élèves beaucoup d’expériences en laboratoire et sur le terrain, des visites industrielles et des sorties éducatives à caractère scientifique, des conférences de spécialistes invités, plusieurs projets spéciaux et projets en partenariat avec l’Université de Sherbrooke, le Collège de Sherbrooke et des entreprises de la région. Les élèves auront donc l’occasion de se doter d’une solide formation en vue d’études scientifiques et technologiques de pointe et pourront constater qu’une carrière dans un domaine scientifique est possible et réalisable!

 

Cheerleading

La vocation Cheerleading, quant à elle, vise la persévérance, la réussite scolaire et l’épanouissement du plein potentiel des garçons et des filles. Cette vocation offre à ses élèves l’accès à deux équipes de développement et à une équipe d’élite en comptant sur l'expertise de l'équipe Top Gun pour encadrer le programme.

 

La formation est donnée par des entraîneurs spécialisés. Les élèves sont suivis par un enseignant responsable de leur encadrement scolaire et ils évoluent au sein de groupes ouverts qui favorisent l’intégration et le respect.

 

Ce programme permet aux jeunes de repousser leurs limites en pratiquant un sport complet. Il développe les habiletés techniques, le sentiment d’appartenance et favorise l’adoption d’un mode de vie sain et actif. Notons aussi que l’an prochain, l’école sera dotée d’un nouveau plateau sportif et d’équipements spécialisés.

La communauté des écoles Santé Globale de la CSRS s'agrandit

L'école primaire Notre-Dame-de-la-Paix, à Johnville, a annoncé au printemps l’implantation du programme Santé globale pour tous ses élèves dès l'année scolaire 2013-2014. Cette décision, votée par le conseil d’établissement de l’école, concernera donc tous les élèves intégrés au programme éducatif.

 

Le programme Santé Globale permet à l'ensemble des élèves de vivre un enrichissement au plan des cours d'éducation physique et d'approfondir leurs connaissances face à la santé (saine alimentation, activité physique, gestion du stress, habiletés sociales, connaissance des fonctions du corps et premiers soins). Il vise à inculquer aux élèves de saines habitudes de vie au quotidien. Axé sur le plein air, il développe les aspects physique, intellectuel, social et affectif.

 

Concrètement, les élèves bénéficieront :

  • de plus de temps consacré à l’éducation physique chaque semaine;
  • de cours hors école;
  • d’activités de plein air (ex : escalade, randonnée pédestre, tennis, natation, vélo, ski);
  • de participations à différentes manifestations sportives;
  • de plusieurs ateliers en classe basés sur le programme;
  • de projets intégrateurs (ex : camps, olympiades, capsules vidéo).

Foire pédagogique inspirante

Plus de 250 personnes ont participé, en avril dernier,  à la 3e édition de la Foire pédagogique sous le thème « Quand la pédagogie brille de pleins feux! ». Cet événement, réunissant une trentaine d'exposants, avait pour objectif de partager, valoriser et  faire découvrir les pratiques gagnantes qui se vivent dans les écoles primaires de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke.

 

Le personnel enseignant était donc au rendez-vous afin de présenter ou de découvrir ces projets qui motivent les élèves et leur permettent de cheminer vers la réussite. Les participants ont par ailleurs eu la chance d'explorer différentes pratiques pédagogiques liées à la littérature jeunesse grâce à deux conférences données par Mme Marie Barguirdjian, responsable du développement jeunesse chez Gallimard jeunesse et à l’école des loisirs. Dans la section « Salon du livre », où plusieurs trésors de la littérature jeunesse étaient présentés, l’illustratrice Manon Gauthier a également fait des heureux en dédicaçant quelques exemplaires de ses livres

Révision des territoires d’appartenance

La CSRS s’est penchée sur la question des territoires d’appartenance, en 2012-2013. La révision de ces territoires s’imposait afin de tenir à la fois compte des réalités démographiques (natalité, développements résidentiels, etc.) et de la baisse de ratio récemment exigée par le MELS.

 

En premier lieu, la CSRS a élaboré et présenté une proposition de révision aux parents des quatre quartiers de la commission scolaire. De nombreuses séances de travail avec différents comités, une analyse rigoureuse des mémoires reçus et plusieurs rencontres avec les intervenants de la Ville de Sherbrooke ont ensuite permis à l’organisation de poursuivre le travail à la lumière des différentes demandes exprimées.

 

Le Conseil des commissaires a finalement adopté en janvier une proposition modifiée concernant les territoires d’appartenance qui prenait en considération plusieurs éléments apportés lors du processus de consultation.

 

Pour l’école du Jardin-des-Lacs, la proposition adoptée était conforme à la demande de la communauté, c’est-à-dire l’utilisation de l’aréna pour le service de garde, étant donné qu'il s’agit d’une mesure temporaire, conditionnelle à l’autorisation de l’agrandissement de l’école.

 

Quant à l’école Champlain, il a été accepté d’augmenter le nombre de classes à 14 classes plutôt que de limiter ce nombre à 12 classes, selon la norme habituellement reconnue par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS). Une cinquantaine d’élèves de l’école, tous transportés, devront malgré tout être déplacés vers l’école du Boisjoli puisque l’école Champlain demeure en dépassement de clientèle.

 

Ainsi, le Conseil des commissaires a adopté la proposition avec une vision globale à long terme pour les élèves de toutes les écoles, dans un profond souci d’équité.

Une demi-journée sur la réussite des élèves en concomitance

Pour la toute première fois, les quatre commissions scolaires de la région se sont réunies pour réfléchir et échanger collectivement sur le développement du parcours de concomitance que peuvent emprunter certains élèves du secondaire.

 

Cette demi-journée régionale a eu lieu en décembre, sous le thème « La réussite de l’élève en concomitance ». Elle a permis de faire une réflexion approfondie autour des enjeux et défis de ce parcours en lien avec la réussite scolaire des élèves grâce aux expériences vécues jusqu’à maintenant.

Qu'est-ce que le parcours de concomitance?

La concomitance permet la poursuite simultanée d’un programme en formation professionnelle et d’une formation générale. Elle s’adresse aux élèves du 2e cycle du secondaire ayant acquis les unités de 3e secondaire en langue d’enseignement, en langue seconde et en mathématiques. Elle permet aux élèves de commencer plus rapidement à apprendre le métier qui les intéresse tout en poursuivant la formation générale. Les jeunes qui choisissent ce parcours doivent savoir que ce choix n’est pas limitatif et permet l’obtention d’un premier diplôme offrant une spécialité pour s’insérer rapidement sur le marché du travail et, par le fait même, favoriser la rétention scolaire et augmenter la diplomation des jeunes en Estrie.

Pleins feux sur la diversité au Centre Saint-Michel

Le Centre Saint-Michel, dont la clientèle provient d’environ 70 pays,  a célébré avec ses élèves la 10e édition de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles en octobre dernier.

 

Une dégustation de mets variés, aux mille et une saveurs exotiques, était au programme ainsi que des musiques et danses du monde. L’événement, organisé par les élèves et les formateurs en francisation, a mis la différence à l’honneur en plus de créer des moments de partage inoubliables en cette semaine haute en couleur.

Dévoilement d'une murale à l'école Le Goéland

Le Goéland a maintenant une murale à son image : des élèves artistes de l'école, en collaboration avec l'organisme MURIRS, ont réalisé l'oeuvre intitulée « Le jeune dans son devenir », qui représente l'accompagnement de l'école dans la réalisation de leurs rêves.

 

Cette murale illustre un jeune enfant avec ses rêves et aspirations guidé par un goéland bienveillant. Grâce à une subvention du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport dans le cadre du projet « Jeunes actifs au secondaire » et d’une bourse de la Fondation de la CSRS, les élèves de l’école Le Goéland ont pu être accompagnés dans leur démarche artistique par madame Geneviève Reesör de MURIRS et ainsi réaliser une murale exceptionnelle.

 

L’école Le Goéland reçoit depuis plus de 25 ans des élèves qui souhaitent reprendre ou terminer leurs études afin d’obtenir leur diplôme du secondaire, entrer en formation professionnelle ou entreprendre des études collégiales. Ils sont aidés par une équipe enseignante et professionnelle soucieuse de répondre aux besoins particuliers de leurs élèves.