Mot du président et du directeur général

 

 

Si l’on tentait de résumer l’année 2013-2014, nous pourrions dire que nous avons vécu une année de continuité en période d’incertitude.  Coïncidant avec la fin d’un cycle, dernière année de la planification stratégique 2009-2014 et également dernière année du mandat du Conseil des commissaires, l’année 2013-2014 a été, tout à la fois, l’année où plusieurs chantiers très positifs se sont poursuivis et également une année où des compressions financières se sont ajoutées, mettant – du coup – la CSRS à l’étroit pour la réalisation de ses nombreux projets devant favoriser la réussite et la persévérance des élèves jeunes et adultes.

 

Compressions et taxes

Pour une troisième année consécutive, la CSRS a dû composer en 2013-2014, avec l’annonce de compressions budgétaires majeures. Cet effort budgétaire s’est traduit par 2,4 M$ pour remettre la CSRS en équilibre et se sont ajoutés 3 M$ de compressions supplémentaires, annoncées en juin 2014, dont 1,8 M$ applicable dès l’année 2014-2015. L’année 2013-2014 représente également la deuxième année des modifications à la perception de la taxe scolaire et on ne peut passer sous silence l’incertitude qui se vivait, à l’automne 2013, quant au remboursement potentiel de la taxe scolaire à la population du territoire de la CSRS.

 

Nouvelles écoles et territoire d’appartenance

Bonne nouvelle sur le plan de la construction de nouvelles écoles, la CSRS s’est entendue avec la Ville de Sherbrooke pour les terrains des écoles A et B permettant ainsi aux projets de construction d’aller de l’avant afin de combler les besoins grandissants eu égard à l’accroissement démographique de Sherbrooke. Pour une deuxième année consécutive, la CSRS a mené un vaste chantier de révision des territoires d’appartenance des écoles en fonction de l’augmentation du nombre d’élèves fréquentant les écoles primaires et de la diminution du nombre d’élèves par classe décrétée par le MELS. Ce chantier a été l’occasion de mener une consultation d’envergure qui s’est avérée une démarche fort positive de mobilisation et de discussion.

 

La réussite des élèves au cœur des interventions

Malgré un important effort budgétaire à réaliser, la CSRS a tenu le cap sur sa mission fondamentale : la réussite des élèves. Plusieurs initiatives de développement pédagogique ont été mises en place tant au primaire qu’au secondaire dont, spécifiquement, le déploiement de la Chaire de recherche de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke sur l'engagement, la persévérance et la réussite des élèves de l’Université de Sherbrooke. Avec ce projet, l’ensemble de la communauté de la CSRS est mobilisé pour assurer la réussite des élèves et la persévérance scolaire. Un autre projet porteur a aussi vu le jour en 2013-2014 soit le développement d’une nouvelle plateforme de formation à distance dans les secteurs de la formation professionnelle (FP) et de la formation générale pour adulte (FGA). Notons également l’encadrement rigoureux déployé dans nos écoles pour favoriser des milieux sains et sécuritaires afin de contrer l’intimidation et la violence.

 

Gestion proactive

Ayant toujours le désir d’être une organisation dynamique et proactive, la CSRS a développé, en 2013-2014, une nouvelle politique de service de garde pour nos écoles primaires et une nouvelle politique d’utilisation des technologies de l’information et des communications (TIC). Au cours de cette même année, sur le plan des processus administratifs, la CSRS a aussi poursuivi ses travaux d’amélioration continue, avec le déploiement de quelques chantiers, pour sans cesse faire mieux avec moins en période de compressions budgétaires.

 

Complices engagés

Nous sommes fiers de tout le travail réalisé par l’ensemble des employés œuvrant à la CSRS en 2013-2014 et également de l’engagement, la passion et le dévouement de ces derniers pour l’école publique du territoire de la CSRS.