Rapport de la présidente du Comité de parents

  

L’année 2014-2015 s’est amorcée sous le signe du changement pour le Comité de parents. D’abord, il y a eu des changements au sein du Comité exécutif lors de la rencontre du mois d’octobre. De nouveaux membres ont fait leur entrée dans les postes de présidence, de vice-présidence, de secrétariat, de trésorerie et de consultation. Un nouveau poste de parent-commissaire a aussi vu le jour et s’est joint au Comité exécutif. Les élections scolaires du mois de novembre ont aussi fait place à de nouveaux commissaires. Il a donc fallu un certain temps pour que des dossiers se mettent en branle. Puis, une vague de compressions a encore sonné aux portes de l’éducation, tout en ayant en arrière-plan un débat sur une réforme de la gouvernance scolaire. Bref, une année où les délégués du Comité de parents ont dû faire face à de nombreux flous quant à l’avenir qu’on réserve à l’éducation.

 

Malgré ses bouleversements, au cours de l’année, le Comité de parents a traité les dossiers suivants:

 

  • Bilan 2013-2014 de la CSRS et plan d’action 2014-2015
  • Dérogation aux fins du projet particulier de l’école du Sacré-Cœur
  • Position du Comité de parents sur le projet de fusions de commissions scolaires
  • Révision des points de service TSA et COMM                          
  • Calendrier scolaire pour l’année 2015-2016 pour les écoles Le Goéland et des Enfants-de-la-Terre
  • Révision des frais de surveillance du midi et de service de garde
  • Nouvelle politique pour la qualité de l’air
  • Plan triennal de la répartition et de la destination des immeubles 2015-2018
  • Budget révisé de la CSRS 2015-2016  et position du Comité de parents
  • Adhésion à la coalition des parents pour l’école publique

 

Dossiers chauds

Les dossiers qui ont retenu l’attention au cours de l’année 2014-2015 sont sans aucun doute le projet de fusions des commissions scolaires, la révision des frais de surveillance du midi et de service de garde ainsi que sur impacts des compressions dans le milieu de l’éducation, dont la coupe envisagée de 2,6 M $ à la CSRS.

 

Projet de fusion

Au mois de janvier dernier, les délégués ont eu à se positionner au projet de fusion des commissions scolaires et plus particulièrement aux changements proposés pour la CSRS. Le Comité de parents a demandé que le gouvernement soit transparent quant à sa vision de l’avenir de l’éducation et des structures qui viennent soutenir la réussite de tous les jeunes du Québec. Il a aussi demandé que les parents soient des parties prenantes à toutes les étapes de consultation et de décisions de tout projet de réforme des commissions scolaires et de continuer à reconnaitre la légitimé des comités de parents comme les instances de consultation de première ligne. De plus, le comité a aussi endossé la position des commissions scolaires de l’Estrie qui demandent au gouvernement du Québec d’évaluer un nouveau scénario de réorganisation pour les commissions scolaires francophones de l’Estrie, qui prévoirait une fusion des commissions scolaires des Hauts-Cantons et des Sommets, de même que le maintien de l’organisation actuelle pour la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke.

 

Révision des frais de surveillance du midi et de service de garde

Au mois de mars, les délégués ont été consultés concernant la révision des frais de surveillance du midi et de service de garde. Différentes recommandations ont été émises quant à ces frais. Les parents ont aussi réitéré l’importance que les tarifs de service de garde ne doivent pas être un moyen pour l’école de financer d’autres activités au sein de l’établissement, mais plutôt que les surplus accumulés servent à bonifier les activités offertes au sein du service de garde.

 

Coupes de 2,6 M $* envisagées à la CSRS

À la suite de la présentation des règles budgétaires et du budget révisé de la CSRS, les délégués du Comité de parents ont discuté et ont décidé de rejeter en bloc toutes les coupures imposées et le cadre budgétaire proposé en raison des impacts inévitables sur les services aux élèves. Le Comité de parents a également profité de cette situation pour dénoncer publiquement les décisions envisagées et prises par le gouvernement concernant les compressions dans le milieu de l’éducation.

 

*Il est à noter qu’à la suite de changements quant aux règles budgétaires, la coupe envisagée pour la CSRS ne fut pas de 2,6 M $, mais de 1,8 M $.

 

Formation 

Cette année, le Comité de parents a soutenu la réalisation de six activités de formation: 

 

  • 4 février – La discipline, un jeu d’enfant
  • 18 février - La commission scolaire québécoise : une institution de 1840, quelle pertinence en 2015?
  • 26 février - Trucs et astuces pour les parents
  • 19 mars - La carte heuristique (mind map)
  • 25 mars  - L’anxiété chez les enfants

 

Les 29 et 30 mai 2015, environ 9 délégués du Comité de parents ont participé au congrès annuel de la Fédération québécoise des comités de parents (FCPQ) qui avait pour thème « L'engagement, source de changement ».

 

 

Petit clin d’œil

Cette année, le Comité de parents a aussi instauré un bulletin d’information destiné aux délégués du Comité de parents ainsi qu’aux membres des conseils d’établissement. Ce bulletin est produit après les rencontres du Comité de parents et résume les grandes lignes de la rencontre. Il facilite ainsi la circulation de l’information. Six bulletins ont été diffusés entre les mois de janvier et de juin 2015.

 

 

 

Judith Lavallée
Présidente du Comité de parents