Conciliation études-travail Estrie | Les études, la priorité!

mercredi 22 août 2018

Le mois de septembre représente un moment important dans le parcours scolaire des étudiants. Surtout pour ces 69 % des jeunes estriens de 15 à 25 ans qui occupent un emploi pendant leurs études. Dès le début de l’année scolaire, il est essentiel que ces étudiants optent pour un mode de vie propice à leur réussite éducative, en adoptant des stratégies pour mieux concilier leurs études et leur travail. Dans cette optique, le Projet Partenaires pour la réussite éducative en Estrie (Projet PRÉE) lance un message clair aux employeurs, aux étudiants et à leurs parents : les études sont la priorité, durant toute l’année scolaire.

 

Du 22 août au 7 septembre prochain, plusieurs efforts seront déployés afin de rejoindre les différents publics. En nouveauté cette année, les employeurs sont mis à l’avant-plan afin de démontrer le rôle actif qu’ils peuvent jouer dans la persévérance scolaire de leurs jeunes étudiants-employés et l’importance de la diplomation pour une main-d’œuvre qualifiée.

 

Les employeurs : un levier pour la persévérance scolaire

L’éducation est un levier crucial pour notre économie. Elle contribue au développement humain et à l’enrichissement social, culturel et économique durable de notre société. « Collectivement, nous avons tous un rôle à jouer dans la valorisation de la persévérance scolaire. Et les employeurs n’échappent pas à la règle. Dans le contexte actuel de pénurie de main- d’œuvre, les jeunes sont de plus en plus sollicités par les employeurs. Il peut être tentant pour un étudiant-employé de laisser tomber ses cours pour occuper un emploi à temps plein et toucher un salaire, surtout si ce dernier éprouve des difficultés à l’école... La collaboration des employeurs dans la conciliation études-travail des jeunes devient donc essentielle pour assurer une relève qualifiée, compétente et en santé.

 

Plusieurs actions peuvent être mises en œuvre pour favoriser la conciliation études-travail et encourager la qualification et la diplomation. Allouer un horaire ne dépassant pas 20 heures par semaine pour les étudiants à temps plein constitue un engagement de base pour tout employeur conciliant. Les employeurs peuvent également se montrer compréhensifs et flexibles lors des périodes d’examens en proposant des échanges de quarts de travail entre leurs employés, ou encore, les soutenir avec des mots d’encouragement.

 

Quelques faits saillants de la conciliation études-travail chez les jeunes de l’Estrie

 

  • 69 % des jeunes estriens, âgés entre 15 et 25 ans, occupent un emploi durant leurs études;
  • 43 % de ceux-ci consacrent plus de 15 heures par semaine à leur emploi;
  • 20 % des étudiants occupent deux emplois ou plus;
  • 33 % des jeunes ont déjà pensé interrompre leurs études en raison de difficulté de conciliation études-travail;
  • Les jeunes travaillent surtout pour : payer des sorties (83 %), économiser (82 %), acquérir de l’expérience (76 %), effectuer des paiements (74 %) et acheter une voiture (71 %).

Quelques outils afin de sensibiliser à la conciliation études-travail

À propos de Conciliation études-travail Estrie

La conciliation études-travail, c’est l’équilibre entre le temps accordé à un travail rémunéré et les études. On parle d’une bonne conciliation lorsque l’étudiant-employé donne sa priorité aux études et qu’il y consacre le temps nécessaire pour assurer sa réussite. Conciliation études-travail Estrie encourage la persévérance scolaire en sensibilisant les employeurs et les étudiants à l’importance de bien concilier les études et le travail. Occuper un emploi durant les études comporte des avantages. Il faut cependant trouver l’équilibre entre les études, les loisirs et le travail. C’est en agissant ensemble que nous pouvons créer un impact, dans l’intérêt de nos jeunes qui formeront la relève de demain. Les études sont la priorité pour tous!

Lettre à l'intention des parents.