03 juin 2013

En cinq ans, le Service Préretour a engendré plus de 6 000 rencontres avec 865 jeunes âgés de 16 ans et plus qui souhaitaient retourner à l’école, trouver un emploi, régler certaines situations ou difficultés, ou connaître les ressources du milieu sherbrookois.

Issu du Comité 16-24 ans, le Service Préretour repose sur un partenariat entre la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS), Emploi Québec, le Centre de santé et de services sociaux – Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke (CSSS-IUGS), le Centre jeunesse de l’Estrie et le Tremplin 16-30. Ces collaborations permettent à ce projet innovateur de répondre à la demande croissante de jeunes aux prises avec de multiples problématiques, en plus de soutenir leurs initiatives pour s’approprier les moyens d’agir pour leur devenir. 

Depuis janvier 2008, environ 865 personnes ont été rencontrées pour clarifier leurs besoins. Pas moins de 455 ont été accompagnées pour un retour aux études, 420 l’ont été en lien avec l’emploi et 405 pour des services reliés à la santé. 

Le Service Préretour a comme objectif de favoriser la mise en action des personnes de 16 ans et plus dans une perspective de (ré)insertion sociale, scolaire et professionnelle. Il offre un accompagnement adapté à leurs besoins à travers les différentes étapes de leur retour aux études ainsi qu’un suivi vers l’emploi ou la santé physique et mentale. Le Préretour oriente toute personne de 16 ans et plus qui vit des difficultés ou qui a un projet, mais ignore quelles démarches entreprendre pour le réaliser, vers la ressource adéquate pour répondre à ses besoins. 

Ce service est offert par un intervenant qui connaît et collabore avec les ressources œuvrant dans la région. Il offre un service mobile et rejoint les jeunes en intégrant leur milieu (dans la rue, dans les centres de formation, dans les organismes ou lors d’activités communautaires) ou par les références de partenaires. « Il faut aller là où les jeunes sont et vivre avec eux pour créer un contact et développer un lien de confiance significatif avec eux », soutient Yan Descôteaux, conseiller en information scolaire et intervenant psychosocial.


Catégorie : 2012-2013, Partenariats