06 mai 2019

« Saviez-vous qu’échanger des images intimes d’un jeune de moins de 18 ans est considéré comme de la pornographie juvénile, et ce, même si tous les jeunes impliqués sont mineurs? » 
Sextos | Échanger des photos intimes n’est pas un jeu d’enfants 
Source : Sécurité publique Québec