Accueil > Orientations Santé

Orientations scolaires de la Santé publique

Mesures sanitaires dans les établissements selon le palier d'alerte régionale

Le gouvernement du Québec a établi certaines balises dans les établissements scolaires selon le palier d'alerte régionale. Celles-ci visent à réduire les risques d'éclosion, faciliter les enquêtes épidémiologiques lorsque des cas de COVID-19 se déclarent et minimiser les fermetures complètes d'écoles.

Quand porter le couvre-visage à l'école?

Le gouvernement du Québec a préparé une affiche concernant le port du couvre-visage dans les établissements scolaires. Celle-ci précise les élèves visés par le port du couvre-visage et les lieux où il doit être porté.

Consulter l'affiche (mise à jour 8 janvier 2021)

Consulter l'ABC du port du masque ou du couvre-visage à l'école.

Quoi faire en présence de symptômes?

Si votre enfant présente des symptômes parmi ceux indiqués dans cette liste, il est recommandé de le garder à la maison et d’éviter les contacts avec les autres personnes.

Toutes les personnes de 6 à 17 ans présentant au moins un symptôme parmi les suivants :

  • fièvre (température buccale de 38,1 °C (100,6 °F) et plus);
  • perte du goût ou de l’odorat;
  • toux (nouvelle ou aggravée), essoufflement ou difficulté à respirer.

Ou deux des symptômes suivants :

  • maux de ventre;
  • vomissements;
  • diarrhées;
  • mal de gorge;
  • nez qui coule ou congestion;
  • grande fatigue;
  • perte d’appétit importante;
  • douleurs musculaires généralisées (non liées à un effort physique).

Critères de dépistage
Source : CIUSS de l'Estrie - CHUS

Outil d’autoévaluation des symptômes de la COVID-19

Vous pouvez aussi appeler à la ligne 1 877 644-4545

Si le parent présente un ou plusieurs symptômes depuis moins de 24 heures, l’enfant peut tout de même aller à l’école.

Est-ce obligatoire de passer un test?

Il n'est pas obligatoire de se soumettre à un dépistage pour la COVID-19. L'outil d'autoévaluation en ligne détermine si un test de dépistage est requis pour la personne en fonction de son âge et de ses symptômes.

Lorsque l'outil d'autoévaluation suggère un test de dépistage, la personne doit être considérée comme un «cas positif de COVID-19».

Si le test est accepté par le parent, l'enfant doit demeurer à la maison jusqu'à la transmission du résultat du test par le CIUSSS de l'Estrie - CHUS. Des conseils seront alors émis pour le retour dans le milieu. Dans le doute, le parent peut contacter la ligne 1 877 644-4545.

Losrque requis selon l'autoévaluation, advenant le refus de passer un test, il faut continuer l'isolement de la personne à la maison pour au moins 10 jours depuis le début des symptômes et jusqu'à leur disparition.

Personnes identifiées comme contact étroit à risque modéré ou élevé

Les contacts étroits à risque modéré ou élevé doivent demeurer en isolement à la maison pour une période de 14 jours. Cet isolement doit être respecté puisqu'il correspond à la période d'incubation. Si un contact étroit reçoit un résultat de test négatif, il doit quand même poursuivre son isolement de 14 jours.
Advenant un test positif, la Direction de la santé publique communiquera avec la personne pour assurer un suivi de son état de santé et déterminer la date de la fin de son isolement

Consignes à suivre : Faites comme Pierre

Personnes identifiées comme contact à risque faible

Il n'y a pas de recommandation d'isolement pour les contacts à risque faible qui n'ont pas de symptômes. Ceux-ci doivent surveiller étroitement l'apparition de symptômes et s'isoler uniquement si des symptômes surviennent.

Personne qui habitent avec une personne contact

Il n'y a aucune recommandation d'isolement pour les personnes qui vivent avec un contact étroit à risque élevé ou modéré.

Transport scolaire et niveau de risque

L'Institut national de santé publique recommande de maintenir à jour, sur une base quotidienne, des registres des places assignées dans le transport scolaire, afin d'aider à l'identification des contacts des cas confirmés.

Niveau de risque

Dans le transport scolaire, le niveau de risque d'exposition à la COVID-19 doit être considéré modéré pour les élèves qui étaient assis à moins de deux mètres d'un cas confirmé, durant une période cumulative de plus de 15 minutes, pendant la période de contagiosité du cas. La distance de deux mètres s'applique dans toutes les directions dans le transport scolaire : rangées avant et arrière et sur le côté.

Consulter l'Avis préliminaire de l'Institut national de santé publique sur le transport scolaire en date du 24 septembre 2020.