Accueil > Orientations Santé

Orientations scolaires de la Santé publique

Mesures sanitaires dans les établissements selon le palier d'alerte régionale

Le gouvernement du Québec a établi certaines balises dans les établissements scolaires selon le palier d'alerte régionale. Celles-ci visent à réduire les risques d'éclosion, faciliter les enquêtes épidémiologiques lorsque des cas de COVID-19 se déclarent et minimiser les fermetures complètes d'écoles.

Vaccination des élèves de 12 à 17 ans contre la COVID-19

Le CSSRS encourage tous les parents qui le peuvent à prendre rendez-vous, dès le 25 mai 2021 et jusqu’au 23 juin, pour faire vacciner leur enfant dans une clinique de vaccination en soirée ou le week-end. Considérant le maximum de personnes pouvant être vaccinées par heure, cette option est fortement encouragée pour utiliser toutes les plages quotidiennes disponibles dans les prochaines semaines. Nous comptons sur votre collaboration, car, en cette période de révision et d’examens, il sera complexe de vacciner tous les élèves sur temps de classe dans ce court laps de temps.

Cliquer ici pour inscrire et gérer la vaccination de votre enfant à partir du 25 mai.

Pour les élèves qui ne peuvent aller se faire vacciner avec leur parent, le CSSRS participera à la campagne de vaccination prévue à partir du 7 juin, en collaboration avec la Santé publique de l'Estrie. Les élèves concernés devront alors être transportés par nos autobus au centre de vaccination (Centre de foires de Sherbrooke) sur temps de classe à l’exception des élèves du Touret et du Monarque qui seront vaccinés à l’école.

Les écoles communiqueront prochainement avec les parents pour leur indiquer les modalités concernant la vaccination organisée avec l’école et pour la cueillette des autorisations nécessaires pour les élèves de moins de 14 ans.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la vaccination des jeunes de 12 à 17 ans.

12-17 ans - Feuillet d'information et formulaire de consentement

Quand porter le masque d'intervention (pour les élèves)?

Des assouplissements relatifs au port du masque d’intervention pour les élèves fréquentant un établissement scolaire situé en zone orange s’appliqueront à compter du 8 juin 2021, et ce, jusqu’à la fin de la présente année scolaire.

Ainsi, tous les élèves fréquentant un établissement scolaire situé dans une région au palier d’alerte orange n’auront plus à porter le masque d’intervention en classe. Le port du masque sera toutefois obligatoire dans les espaces communs, les corridors et le transport scolaire pour tous les élèves de la 5e et de la 6e année du primaire de même que pour ceux du secondaire.

Pour les élèves de la formation professionnelle ou de la formation générale des adultes, le masque d’intervention ne sera plus requis en classe. Les mesures de distanciation devront toutefois continuer de s’appliquer. Les mêmes mesures s’appliqueront donc dorénavant concernant le port du masque à tous les établissements aux paliers d’alerte orange, jaune et vert.

Affiche résumé du port du masque par palier d'alerte et par niveau scolaire (mise à jour 8 juin 2021)

Quand porter le masque d'intervention (pour les employés)?

Quand porter le masque d'intervention (pour les employés)?

La CNESST a annoncé le 7 juin 2021 ses mesures de prévention dans les milieux de travail adaptées en fonction des paliers d’alerte. Le CSSRS suit ces recommandations pour son personnel.

À consulter

Ajustement des mesures de prévention dans les milieux de travail en contexte de déconfinement.

Critères et lieux de dépistage

Vous souhaitez connaître les critères de dépistage ainsi que les lieux où se faire dépister en Estrie? Consultez la page Critères et lieux de dépistage de la Santé publique de l'Estrie.

Vous y trouverez notamment de l'information sur les critères de dépistage des :

  • Enfants âgés de 6 mois à 5 ans;
  • Enfants de 6 à 17 ans;
  • Adultes.

Est-ce obligatoire de passer un test?

Il n'est pas obligatoire de se soumettre à un dépistage pour la COVID-19. L'outil d'autoévaluation en ligne détermine si un test de dépistage est requis pour la personne en fonction de son âge et de ses symptômes.

Lorsque l'outil d'autoévaluation suggère un test de dépistage, la personne doit être considérée comme un «cas positif de COVID-19».

Si le test est accepté par le parent, l'enfant doit demeurer à la maison jusqu'à la transmission du résultat du test par le CIUSSS de l'Estrie - CHUS. Des conseils seront alors émis pour le retour dans le milieu. Dans le doute, le parent peut contacter la ligne 1 877 644-4545.

Lorsque requis selon l'autoévaluation, advenant le refus de passer un test, il faut continuer l'isolement de la personne à la maison pour au moins 10 jours à partir du début des symptômes et jusqu'à leur disparition. Dans cette situation, les membres de la maisonnée doivent aussi s'isoler pendant 14 jours.

Qu'en est-il de la sécurité des masques d'intervention distribués dans les établissements?

Le Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSSRS) suit tous les processus gouvernementaux rigoureux pour se procurer les masques d'intervention nécessaires à son personnel et aux élèves ciblés par les recommandations de la Santé publique. La priorité est d'assurer la conformité et la sécurité des masques distribués en tenant compte des avis et recommandations des autorités compétentes en la matière.

Allégations de contamination des masques médicaux (1er avril 2021)

Le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) a fait la lumière sur des éléments suspects observés sur des masques pour adultes et des masques pédiatriques. Il s'avère que les éléments observés ne sont pas compatibles avec une structure parasitaire, mais seraient plutôt des résidus de textile. Les allégations sont donc infondées et les masques présentement fournis sont sécuritaires pour leur utilisation.

Retrait des masques recouverts de graphène (25 mars 2021)

Santé Canada a recommandé de cesser préventivement l'utilisation des masques faciaux contenant du graphène nanoformé. Cet avis a été formulé compte tenu de l'absence de données probantes fournies par les fabricants pour appuyer l'utilisation sécuritaire et efficace des masques recouverts de graphène nanoformé. À la suite de cet avis, et à la demande du gouvernement du Québec, le CSSRS a procédé au retrait rapide des masques en question et s'est assuré de la conformité et de la sécurité des masques en inventaire.

 

 

Comment savoir si l'on est à risque?

Au fur et à mesure que le contexte évolue (nombre de cas, nouvelles connaissances, arrivée de variants, etc.), la Santé publique révise son approche dans l'évaluation des risques chez les personnes ayant été en contact avec une personne atteinte de la COVID 19.

En savoir plus sur l'évaluation du niveau de risque