Projet de modification des territoires d'appartenance 
Brébeuf vers Carillon

Dates importantes

9 décembre 2019 : Consultation publique (à 19 h, à l'école de Carillon)

10 janvier 2020 : date limite pour la réception des commentaires écrits

23 janvier 2020 : décision et résolution au Conseil des commissaires

Pourquoi une modification des territoires

Il y a depuis plusieurs années une augmentation constante du nombre d’élèves dans les écoles de la CSRS. Malgré trois nouvelles écoles primaires et de nombreux agrandissements, plusieurs écoles demeurent en surpopulation.

L’une de ces écoles, l’école Brébeuf, a vu son nombre d’élèves passer de 331 élèves à 402 élèves en 5 ans, et l’augmentation se fera également sentir l’an prochain avec l’arrivée d’une quinzaine de nouveaux élèves.

L'école Brébeuf, dont le nombre d’élèves dépasse sa capacité d’accueil, ne pourra recevoir tous ces élèves l’an prochain. La Commission scolaire envisage donc de réviser le territoire de l’école Brébeuf, afin de transférer une portion des élèves vers l’école de Carillon, où il y a encore des locaux de disponibles.

L’information sur ce projet de révision de territoires sera donnée lors une soirée d’information qui se tiendra le lundi 9 décembre, à 19 h, à l’école de Carillon (43, rue de Carillon à Sherbrooke, porte 1, entrée du secrétariat).

 

Comité sur la révision des territoires d’appartenance


Les scénarios de modifications de territoires sont étudiés par un comité créé par le Conseil des commissaires, le Comité sur la révision des territoires d’appartenance, formé de 7 commissaires et d’un représentant du Comité de parents. Il s’agit de :

Principes qui guident le Comité

  • En tenant compte de la capacité d’accueil des écoles, permettre à celles en surpopulation de retrouver un environnement de qualité, favorable à l’apprentissage.
  • Respecter la viabilité et l’équilibre des milieux, en évitant le déplacement des points de services mis en place par la CSRS.
  • Tendre vers des choix durables, sur une projection de 5 ans, malgré les enjeux ou les défis, et ce, afin de conserver une stabilité.
  • Respecter les besoins pédagogiques des milieux et les exigences du MEES en matière de ratio maître-éleves (nombre d'élèves par classe).
  • Favoriser l’effet structurant de l’école dans son quartier, sans exclure la possibilité d'examiner des scénarios impliquant des écoles appartenant à un autre quartier.
  • Éviter de morceler les «unités de vie» (quartier, famille).
  • Optimiser l’organisation du transport scolaire en favorisant la proximité des marcheurs
  • Favoriser un redécoupage qui respecte les territoires contigus.

Propositions et commentaires

Il est possible de communiquer vos commentaires sur ce projet de révision de territoire lors de la soirée d’information publique qui se tiendra le 9 décembre 2019 ou par courriel à : territoires@csrs.qc.ca, au plus tard le 10 janvier 2020.